Selon les sources, les Amazones étaient un peuple de femmes descendant du Dieu de la guerre Arès et de la Nymphe Harmonie. On place leur royaume dans le Nord, sur les pentes du Caucase ou en Thrace. Eschyle definit le Amazones « guerrières, ennemies des hommes ». Elles étaient en effet une nation de femmes guerrières qui se gouvernaient elles-mêmes, sans hommes. Il existe peu de récits à leur sujet, mais curieusement elles ont inspiré beaucoup les peintres et les sculpteurs, donnant ainsi lieu à une importante iconographie.

Plan

1. Problématique et objectifs
2. La Maggia: plan de la situation
2.1 Géographie et formation
2.2 Le bassin versant
2.3 Morphologie et pentes
2.4 Pluviométrie
2.5 Le régime
2.5.1 Les crues
2.6 La couverture végétale et la faune
2.7 Une vue d’ensemble
3. Les aménagements OFIMA
3.1 Les ancêtres des barrages hydroélectriques
3.2 Historique des aménagements
3.3 L’usine hydroélectrique
3.3.1 Les barrages
3.3.2 Les galeries
3.3.3 Les prises d’eau
3.3.4 Les routes
3.3.5 Les téléphériques
3.3.6 Autres aménagements
4. Impact environnemental des aménagements sur le bassin et sur le cours d’eau
4.1 Impact hydrologique
4.1.1 Les crues
4.1.2 Autres impacts
4.2 Impact géomorphologique
4.3 Impact sur le paysage
4.4 Impact écologique
4.4.1 Les crues et les périodes d’étiage
4.4.2 Les vidages et les purges des bassins
4.4.3 La faune
4.5 Les aménagements et les dangers naturels
4.5.1 Les dangers liés aux aménagements
4.5.2 Evolution du climat et risques naturels
4.6 L’aménagement du bassin et développement durable
5. Conclusion
6. Sources
6.1 Ouvrages
6.2 Articles
6.3 Internet
6.4 Cartographie
7. Annexes
7.1 Interview avec le Directeur Hofstetter (OFIMA)
7.2 Liste des prises d’eau dangereuses pour le canyoning

Problématique et objectifs

L’énergie hydraulique est considérée comme une énergie à faible coût de production, renouvelable et propre qui apporte des revenus et des structures importantes aux régions de montagne les plus isolées. Les émissions nocives dans l’atmosphère sont limitées et la perte d’eau est presque nulle. Les répercussions négatives de ce moyen de production électrique sont enregistrées au niveau d’impacts sur le paysage et sur les écosystèmes. La mise en eau de fonds de vallée avec la construction de barrages est à l’origine d’une modification importante du régime du cours d’eau et de la capacité de transport des sédiments, de la modification du niveau de la nappe phréatique, de la modification de la faune et de la flore aquatique.

La Suisse compte plus d’une centaine de lacs de retenue, pour lesquels il a souvent fallu mettre en place des structures importantes : barrages en béton, captages, décharges, excavations, bassins de compensation, galeries, stations de pompage, lignes à haute tension, chemins d’accès, téléphériques, places de parc, les bâtiments pour l’exploitation et de support. Ces aménagements ont changé d’une façon importante le paysage de plusieurs vallées alpines.

La loi de 1991 sur la protection des eaux (LEaux) impose le maintien d’un débit résiduel pour les cours d’eau servant à la production hydroélectrique, fait qui devrait permettre la conservation des biotopes et des biocénoses dépendant du cours d’eau.

Ce dossier va traiter le cas du bassin versant de la Maggia, un bassin qui a vu le développement d’une importante infrastructure liée à l’exploitation des eaux pour en produire de l’électricité. Au niveau suisse et européen la plaine alluviale de la Maggia a des caractéristiques très rares. Il s’agit en effet d’un cours d’eau qui s’écoule en majeure partie à basse altitude, de grandes dimensions et qui n’as pas subi des corrections et des endiguements importants. Entre Cevio et Avegno il offre ainsi un paysage rare et grandiose. Le but de ce dossier est de déterminer les changements qui se sont produits après la mise en place de ces infrastructures, en particulier les influences sur le paysage, sur l’écosystème, sur la géomorphologie et sur l’hydrologie du cours d’eau.

Est-ce que la présence d’une usine hydroélectrique est compatible avec développement durable d’un bassin versant? Quels sont les impacts sur l’environnement de ces activités ? Comment atténuer les atteintes à l’environnement?
 

William Morris Davis (Philadelphia 1850- Pasadena 1934)

  • Davis- King, The geographical cycle in Landforms and geomorphology
  • WM Davis, The phisical geography
  • The life and work of WM DAvis
  • Derruau, Précis de géomorphologie
  • Derruau, Composantes et concepts de la géographie physique
  • Derruau, Les formes du relief terrestre
  • P.K. Gresswell, Physical geography
  • A. Goudie, The nature of environment
  • E. De Martonne, Traité de géographie physique
  • E. De Martonne, Géographie physique - Vol. 2
  • Castiglioni, Geomorfologia
  • J. Tricart, Précis de géomorphologie
  • Alain Reinaud, Epistémologie de la géomorphologie
  • Henri Baulig, Essais de géomorphologie
  • Paul Macar, Principes de géomorphologie normale
  • Bailly, Travaux de géographie fondamentale

Plan du séminaire

1) Théorie davisienne du cycle d'érosion:
-objectifs
-hypothèses de travail
-jeunesse, maturité, sénilité
-rélief polycyclique

3) Critique de la théorie davisienne
-aspects négatifs
-aspects positifs

4) Conclusion et questions

Problématique et objectifs

L’évolution démographique, économique et territoriale du Canton du Tessin pendant ce dernier siècle ont détermine un changement important des rapports entretenus entre espaces construits et espaces naturels. On est souvent en présence de paysages qui mélangent composantes naturelles avec composantes anthropiques.

La rivière Tessin présente cette dualité. En ce qui concerne la partie du cours inférieur, l’intervention de l’homme a été particulièrement déterminante sur le paysage et sur l’environnement. Les raisons sont à rechercher dans les caractéristiques de cette rivière et de la plaine qu’elle traverse: en particulier la portée très variable de ce cours d’eau qui engendrait des alluvions désastreuses sur toute la plaine de Magadino, en la rendant dangereuse et inutilisable aux fins agricoles. Avant la mise en place des systèmes de protection et de correction du cours d’eau la plaine de Magadino était en effet un espace naturel où l’intervention humaine était difficile : la rivière occupait une bonne partie de la plaine. Pour un canton de montagne ce fait était encore plus important, étant donné que la rivière occupait une des rares zones de plaine où on aurait pu développer une agriculture intensive.

Avec l’établissement d’une série d’ouvrages de correction, l’homme a eu la possibilité de développer ses activités sur un espace privilégiant le développement de l’agriculture. Aujourd’hui l’ensemble de la plaine est donc constitué par le lit artificiel du cours d’eau et l’ancienne plaine d’inondation maintenue aujourd’hui au sec par les oeuvres de correction et d’assèchement.

Les conséquences sur le paysage et sur l’environnement de ce changement d’origine anthropique sont plusieurs. Le but de ce dossier est justement d’en dégager les principales et d’en déterminer les solutions adoptées pour favoriser un développement durable de tout l’écosystème.

Quels sont les facteurs qui déterminent une influence importante sur le paysage et sur les écosystèmes de la plaine? Quels changements se sont-ils produit avec l’exploitation de la plaine alluviale sur la biodiversité du milieu?

Roland Hochstrasser
Institut de géographie de l'Université de Lausanne
 

Please publish modules in offcanvas position.